Elise Llinares vit et travaille à Paris.

En 1990, inscrite en Histoire à la Sorbonne, elle séjourne à Berlin pour vivre de l’intérieur la chute du Mur. Elle photographie les squats de Potsdam, les rues pleines de fumée de charbon, les ouvriers en bleu de travail à l’Opéra. De cette expérience, elle retient deux choses : la connaissance de l’Histoire est fondamentale (ce qui la conforte dans l’idée de passer le Capes et de se consacrer à l’enseignement), mais l’Histoire en train de se faire est plus fascinante encore. Et la photographie a une place privilégiée pour enregistrer ce réel bouleversé, chaotique et parfois libérateur. 

Elle enseigne donc pendant 15 ans à Paris puis elle suit un cursus de photo-journalisme et devient photographe indépendante en 2015. 

Elle travaille depuis très régulièrement pour Le Papotin, « journal fait par des autistes à destination de tous ». Son travail personnel est marqué par sa formation d’historienne : ancré dans le documentaire artistique, il explore les identités fragiles, marginales, promises à la disparition. Que ce soit des communautés comme les Tziganes (Un peuple de promeneurs) ou les Palestiniens israéliens (Nishar//Jaffa). Ou des territoires sur lesquels les traumatismes de l’Histoire s’inscrivent encore (Littoral Marseille, Les Temps de Berre). Entre Histoire et mémoire.

Elle participe au placement d'une nouvelle maison d'édition consacrée à la photographie :  les éditions d’une rive à l’autre. La ligne éditoriale est novatrice : faire dialoguer photographie et sciences humaines. Littoral Marseille, ouvrage qu'elle co-écrit avec Michel Peraldi, anthropologue émérite au CNRS, en est le premier opus. 

Elle rejoint en 2018 le studio Hans Lucas.



EXPOSITIONS ET PRIX

Littoral Marseille, Festival Regards, Alençon (avr 2019)

Nishar //Jaffa, Face à la mer, Rencontres photo. Professionnelles, Tanger (mai 2019)

Nishar //Jaffa, Photo Doc., Paris (mai 2019)

Nishar //Jaffa, finaliste prix Photo Doc-In Frame, Paris

Nishar// Jaffa, projection des Nuits Photographiques, Pierrevert (juil 2019)

Littoral Marseille, expo. lors des Nuits photographiques, Pierrevert (juil 2019)

Littoral Marseille, Galerie Le Pangolin, Festival Photo Marseille (nov 2019)

Littoral Marseille, Mediterraneo Fotografie, Castel dell’ovo, Naples (nov-déc 2019)

Littoral Marseille, Printemps des photographes, Galerie Passages, Sète (mai 2018)

Littoral Marseille, Les Azimutés d’Uzès, Uzès (aout 2018)

Nishar// Jaffa, finaliste des Boutographies, Montpellier (2018)

Nishar// Jaffa, finaliste Prix Mentor, Arles (2018)


LIVRE

Littoral Marseille, avec un texte de Michel Peraldi, éditions d'une rive à l'autre, 2019

critique de Fabien Ribéry, dans son blog L'Intervalle, à lire ici

et de Michaël Duperrin dans Réponse Photo, janvier 2020.

Using Format