About 

Elise Llinarès vit et travaille à Paris.


En 1990, inscrite en Histoire à la Sorbonne, elle séjourne à Berlin pour vivre de l’intérieur la chute du Mur et les enjeux de la réunification allemande. Elle photographie les squats de Potsdam, les rues pleines de fumée de charbon, les ouvriers en bleu de travail à l’Opéra. De cette expérience fondatrice, elle retient deux choses : lapremière est que la connaissance de l’Histoire est fondamentale (ce qui la conforte dans l’idée de passer le Capes et de se consacrer à l’enseignement), 





la seconde que l’Histoire en train de se faire est plus belle encore. Et la photographie a une place privilégiée pour enregistrer ce réel bouleversé, chaotique et parfois libérateur.

Elle enseigne donc une quinzaine d’années dans les lycées et les collèges parisiens, mais décide en 2013 d’explorer la deuxième voie : elle suit le cursus de photojournalisme de l’EMI-CFD et devient photographe indépendante en 2015.




Convaincue qu’il n’y a pas d’objectivité en Histoire, c’est tout naturellement que sa démarche photographique s’inscrit dans une pratique documentaire subjective et personnelle. Un lieu et un thème l’obsèdent. Le lieu, c’est la Méditerranée, pour sa lumière, pour sa mythologie. Elle photographie Marseille, Jaffa, l’Italie. Le thème, c’est le corps. Comme carte d’un territoire, celui de l’histoire personnelle, intime. 

Using Format